Les enjeux océaniques

Les océans sont essentiels à toute forme de vie sur Terre. Couvrant 70 % de la surface de la planète, ils représentent une richesse indispensable à l’humanité. Tout être humain dépend de la mer, qu’il vive loin à l’intérieur des terres, entouré de gratte-ciels ou dans un désert lointain. Les océans de par le monde jouent un rôle crucial dans le maintien de la vie. Ils contribuent de façon importante à la régularisation du climat, ils constituent le principal fournisseur d’oxygène (tout autant que les arbres !) et ils abritent des millions d’espèces marines de toutes formes et tailles. Leur biodiversité va du plancton microscopique à la baleine bleue — la plus grosse créature au monde ! En plus de servir aux espèces qui l’habitent, l’océan est une composante clé de l’écosystème d’espèces comme les ours, les oiseaux et les humains. L’humanité dépend en effet des océans pour s’approvisionner en protéines marines. De plus, ils constituent une sécurité et une richesse non seulement alimentaires, mais aussi économiques et sociales.

De nos jours, la surexploitation par la pêche sauvage et la pollution liée à l’aquaculture demeurent les plus grandes menaces à peser sur les océans. Les humains sont en train de détruire la mer, pourtant indispensable à l’équilibre de notre écosystème et de notre survie sur Terre.

La pêche et l’aquaculture peuvent nuire aux océans de plusieurs façons:

Surpêche

trawlers_overfishing_cod

Depuis 1970, la consommation mondiale de produits de la mer a grimpé en flèche. Elle a plus que doublé ! En 2016, elle a atteint un record de 20 kg/personne. Les percées technologiques touchant l’équipement et les méthodes de pêche ont facilité la pêche et entraîné une augmentation des prises. Cette technologie met une pression accrue sur les stocks de poissons et mène à une exploitation à grande échelle. Comme quelque 90 % des stocks de poissons sont actuellement surexploités ou entièrement pêchés, la planète ne dispose plus que de 10 % de ses stocks de poissons. Nos espèces marines ne peuvent tout simplement pas se reproduire assez rapidement pour fournir à la demande.

 

Prises accessoires

bycatch-sealion-drowned-in-net

Malheureusement, toutes les espèces marines capturées par un engin de pêche ne se rendent pas à l’assiette. En pêche commerciale, environ 40 % des prises sont en effet accessoires (ou accidentelles) et généralement rejetées à l’eau alors qu’elles sont déjà mortes ou presque. Les prises accessoires peuvent comprendre des espèces non commercialisables, des spécimens de taille insuffisante et des espèces en voie de disparition. Il est important de savoir comment les produits de la mer que vous consommez ont été pêchés, car certains types d’engins de pêche — comme la palangre pélagique ou de surface et le chalut de fond — peuvent augmenter le risque et le nombre de prises accessoires.

 

Dommages à l’habitat

zlivnated4

Certaines pratiques de pêche et d’aquaculture peuvent avoir des effets négatifs sur l’habitat marin ou aquatique. Devant la perte d’habitats essentiels comme les sites de fraie ou de reproduction, les pouponnières et les abris, de nombreuses espèces parviennent difficilement à survivre — encore moins à prospérer. Des habitats clés comme les récifs coralliens, la forêt de varech, la mangrove et les terres humides fournissent un habitat essentiel à une grande diversité d’organismes, si bien que les dommages qu’ils subissent peuvent avoir des conséquences dramatiques pour l’environnement.

 

La surpêche est un problème mondial de taille. Le programme de conservation Ocean Wise vise à affronter la crise engendrée. Nos partenaires s’engagent à clairement étiqueter tous les produits Ocean Wise. La présence du logo Ocean Wise sur un menu ou emballage permet au consommateur de repérer aisément les choix écoresponsables qui préservent la santé de nos océans pour les générations futures. En savoir plus
Notre raison d’être.

Get Involved

Are you passionate about the future of our oceans? We’re always looking for ambassadors to help support our mission. Get connected and join us in the sustainable seafood movement today.